JIANG QIONG ER (Née en 1978)

Lot 28
500 - 700 €
Résultats avec frais
Résultat: 500 €

JIANG QIONG ER (Née en 1978)

Fluid Yellow - 2004
Huile, encre et matière sur toile.
Signé
100 x 80 cm
NOTE :
(Œuvres similaires reproduites dans l’ouvrage « l’encre et le rouge »- 2006)
Formée à l’Ecole de Design de l’Université de Tongji, Jiang Qiong-Er poursuit ses études d’architecture intérieure à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts décoratifs de Paris.Figure de l’excellence d’un nouveau “Made in China”, fondatrice et directrice artistique de Shang Xia (Shanghai, Paris et Pékin – une marque du groupe Hermès), elle s’est investie dans la mise en place d’un dialogue entre l’héritage des savoir-faire et leur capacité à s’inscrire dans une modernité formelle et fonctionnelle (Extrait de l’article paru dans la rubrique « Spécial Chine », par Chantal Hamaide-Intramuros n°187, Novembre/décembre 2016)
Son grand-père maternel, Jiang Xuanyi, a étudié en Occident et a fait découvrir à la Chine la peinture à l'huile. Son père, Xing Tonghe, a pris part à la construction du Palais des beaux-arts de Shanghai. Dès l'enfance, Jiang a appris l'art auprès de grands maîtres. Après l'obtention de sa licence, elle est allée poursuivre ses études à Paris. « À l'époque, je ne parlais pas français, explique-t-elle. À l'exception des arts, la France était pour moi un monde inconnu. » Jiang s'étonne encore de sa courageuse décision. « La France m'était alors tout à fait étrangère, mais ce sont justement ces éléments inconnus qui m'ont poussée à découvrir et à explorer. » Ses études en France lui ont permis de faire une percée dans sa façon de saisir la création artistique, avec un mot d'ordre : il faut savoir tenir pleinement compte de ses propres émotions. « En France, on encourage toutes les formes de création, d'essai, d'exploration aucune idée n'est interdite. Dans la conception artistique, les techniques jouent un rôle très important. Mais après avoir revalorisé ses connaissances, on peut faire un meilleur usage des techniques à sa portée et les faire valoir pleinement dans la conception. » C'est en ces termes que Jiang décrit l'impact de ses études en France. Durant son séjour en France, elle s'est efforcée de s'intégrer à la vie locale. Elle est ainsi parvenue à maîtriser le français et à nouer des contacts étroits. Quand son père est venu assister à la cérémonie de remise des diplômes, il a été surpris par l'arrivée de nombreuses personnalités. Même le président d'alors Jacques Chirac lui a envoyé un message de félicitations ! Plus tard, elle a servi d'interprète au couple Chirac durant leur visite à Shanghai. Après son retour en Chine, Jiang a commencé à faire la navette entre les deux pays.
Elle a exposé ses peintures à l'huile et ses œuvres photographiques sous le titre « Nature de la lumière et Âme » au siège des Nations unies à Genève. Elle a aussi été la première dessinatrice chinoise conviée à participer au Salon du meuble de Paris. Les cultures chinoise et française se sont mélangées en elle. Elle y trouve son inspiration...(extrait la Chine au présent -9 juillet 2014).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue