IMPORTANT ET RARE ALBUM IMPERIAL SUR SOIE,…

Lot 201
150 000 - 200 000 €
Résultat: 7 806 960 €

IMPORTANT ET RARE ALBUM IMPERIAL SUR SOIE,…

IMPORTANT ET RARE ALBUM IMPERIAL SUR SOIE, ZHIGONGTU CHINE, DYNASTIE QING, PÉRIODE QIANLONG (1736-1795) Peint à l'encre et couleur sur soie, composé de 38 double pages insérées entre deux couvertures de bois, l'une d'elles incisée du titre Zhigongtu et portant le numéro cinq. Les deux premières double pages, en papier à fond jaune parsemé de paillettes d'or, portent trois cachets impériaux: Wufuwudaitang guxi tianzi bao, Bazheng maonian zhi bao et enfin le cachet du jardin de la Clarté parfaite Yuanmingyuan bao. Suivent deux double pages portant des poèmes calligraphiés de Guanbao, ministre du Protocole, et Jiefu, vice-ministre de la Fonction publique; puis 34 double pages représentant 34 ethnies (homme et femme en vis-à-vis) essentiellement tibétains des confins du Gansu et du Qinghai actuels, décrites et situées par un texte en mandchou et chinois. 39 cm. x 34,2 cm. Provenance: F. Langweil Enregistrement obligatoire pour enchérir Bidder registration requested Une caution de 30 000 sera demandée pour participer aux enchères A deposit of 30 000 will be requested for bidding AN IMPORTANT AND EXTREMELY RARE IMPERIAL ALBUM, ZHIGONGTU CHINA, QING DYNASTY, QIANLONG PERIOD (1736-1795) Ink and colour on silk, comprising 38 double-pages between wood covers incised with the title Zhigongtu and the number five, the first and second pages with three imperial sealmarks impressed on yellow ground gold-speckled paper: Wufuwudaitang guxi tianzi bao, Bazheng maonian zhi bao and the seal of the "Garden of Perfect Brightness" Yuanmingyuan bao, the two following double-pages inscribed with poems from ministers Guan Bao et Jie Fu, the thirty-four remaining pages superbly painted on silk with different ethnic types, men and women facing each other from the actual Gansu and Qianghai described in Mandchu and Chinese in kaishu script 15 ¾ in. x 12 in. Provenance: F. Langweil, Paris Notes Intitulé Zhigongtu (Porteurs de tribut) c'est plutôt la représentation de 34 types ethniques essentiellement tibétains des confins du Gansu et du Qinghai actuels, un homme et une femme en vis-à-vis sur deux pages. Outre un titre situant géographiquement et administrativement chacune des tribus, une courte notice retrace l'histoire de ses relations avec l'empire des Qing. Le texte est bilingue chinois et mandchou. Cet album est le cinquième volume d'une série, vraisemblablement de 8 ou 12. De semblables albums ou rouleaux horizontaux cataloguant les nations du monde ou les peuples vassaux de l'empire chinois sont conservés au musée du Palais à Pékin. La deuxième double page porte ces sceaux: Wufuwudaitang guxi tianzi bao (pl. 1) «Grand sceau d'un Fils du Ciel ayant atteint une longévité rare de tous temps [70 ans], à la salle des Cinq bonheurs pour cinq générations», et Bazheng maonian zhi bao (pl. 2) «Grand sceau des Huit indices pour le choix d'un successeur par un octogénaire», célébrant les 80 ans de Qianlong en 1790... et ses soucis pour désigner un héritier. La troisième page porte le cachet du jardin de la Clarté parfaite Yuanmingyuan bao (pl. 3). Toutes ces marques correspondent exactement à celles publiées dans le Qingdai dihou xiyinpu (Recueil des sceaux des empereurs et souveraines de la dynastie Qing). Les pages 4 et 5 portent chacune deux huitains heptasyllabiques composés sur les mêmes rimes en réponse à des poèmes de Sa Majesté. Les deux premiers sont dus à Guanbao, reçu docteur en 1737, par la suite ministre du Protocole, les deux autres à Jiefu, docteur de la promotion de 1733, plus tard vice-ministre de la Fonction publique. Tous deux mandchous, ils sont connus comme poètes de cour. La carrière de ces deux dignitaires donne une date haute à la pièce, au plus tôt les années ayant suivi leur doctorat, le début de l'ère Qianlong. S'ils ont déjà pu approcher l'empereur, une relation plus familière est à placer à partir de 1745 environ. Le grand sceau des 80 ans de Sa Majesté implique que l'oeuvre ait été réalisée avant cette date (1790). Provenance: La dernière page porte une étiquette de la maison Langweil, l'un des premiers antiquaires parisiens spécialisés dans l'Extrême Orient, actif dans les années 1900-1920. (pl. 4) Notes Zhigongtu (Tribute bearers) rather looks like a depiction of mainly Tibetan 34 ethnic types from present day Gansu and Qinghai border areas. Each tribe has a man and a woman on facing pages with a short note in Chinese and Manchu. It mentions each tribe's living place, supervising official, and traces the origins of its relations with the Qing Court. This book is volume 5 of a set of 8 or possibly 12 volumes. Similar ethnic themed hand scrolls or albums dealing with the World's nations or neighbouring vassal tribes are kept at the Palace Museum in Beijing. The second double page bears two large seal marks: Wufuwudaitang guxi tianzi bao (pl. 1) "Great seal of a Son of Heaven having reached an age seldom attained from Antiquity - i.e. 70 - at the Hall of the Five good fortunes for five generations" and Ba zheng maonian zhi bao (pl. 2) "Great seal of the Eight signs for an 80 years old senex to choose an heir". This seal has been carved on Empereor Qianlong's 80th birthday in 1790, when he was worrying about finding an Heir apparent. The third page has a Yuanmingyuan bao (pl. 3) "Great seal of the Garden of Perfect brightness" seal printed in the middle. These three imprints perfectly match those in the Qingdai dihou xiyinpu (An album of great seals of Rulers and Empresses of the Qing dynasty). Pages 4 and 5 have two seven syllables eight verse poems each. Poems on page 4 were written by Guanbao, a Manchu doctor who graduated in 1737, and eventually became President of the board of Protocol. Poems on page 5 were written by Jiefu, also a Manchu. He graduated in 1733 and was then promoted a Vice president of the board of Civil office. Both are known as Court poets. The four poems in the album were written as a response to a set of poems by His Majesty. With both authors' career in mind, the album cannot be earlier than the very early Qianlong era. Not much before the middle 1740's could they have developed closer ties with the Emperor. The great seal celebrating His Majesty's 80th birthday on the album implies it was completed before 1790. Background: The last page in the album bears Langweil antiques Company's gummed label. Langweil was one of the earliest antique dealers dealing in Far Eastern art in Paris, and was in business from the 1900's to 1920's. (pl. 4). CONSTAT D'ETAT - ALBUM QIANLONG par Camille SCHMIDT Restauratrice d'oeuvres d'art graphique d'Extrême-Orient, agréée par les Musées Nationaux Français (Musée Cernuschi, Musée Guimet...) Technique picturale et monture: Les personnages représentés sont réalisés dans une technique classique minutieuse à l'aide des pigments minéraux (azurite, malachite, cinabre et blanc hefen) et végétaux (indigo, carthame, gomme-gutte) et d'encre. Ils sont peints sur soie, avec le fond laissé en réserve. La monture est caractéristique d'une réalisation impériale Qianlong, avec l'emploi notamment du damas de soie jaune or passé, avec des motifs de phénix stylisés. Etat général des oeuvres et de leur monture: Le plat de couverture du dessus est cassé en deux. Le plat du dessous est intact. Le bois est de qualité et gravé sur le plat du dessus de 5 caractères, composant le titre de l'album. L'album est partiellement démantelé, mais semble complet. Quelques feuillets doubles sont toujours reliés les uns aux autres formant trois gros ensembles. Par ailleurs, les autres feuillets sont généralement détachés les uns des autres. L'ordre actuel des feuillets n'est donc pas celui d'origine. Des chiffres sont présents au revers de chaque feuillet double, permettant de vérifier l'intégralité du document, et devront être consultés afin de rétablir l'ordre initial au moment de la restauration du document. L'état général est bon pour certains feuillets. Pour une trentaine d'entre eux, les dommages sont divers. Il semble probable que l'album a souffert de la présence d'humidité alors qu'il était stocké à plat. Cela a généré plusieurs types de bactéries et de moisissures, vertes (floues et disséminées), blanches, des points rouges (moisissure caractéristiques de l'altération locale de l'adhésif), des taches floues de couleur noire, ainsi que des ensembles localisés de petites auréoles blanches. Cela a également contribué à détacher le support pictural de la monture par endroits. Pour certains feuillets, l'oeuvre et sa monture gondolent largement. Une mauvaise manipulation a pu provoquer la cassure de certains feuillets au niveau de la pliure. Restauration et remontage: L'album devra faire l'objet d'une restauration, avec une campagne de stabilisation du développement des microorganismes. Les marques de certains champignons sont irréversibles (les rouges en particulier), mais peuvent tout au moins être diminuées plus ou moins en fonction du délai de restauration (le temps d'imprégnation joue sur son caractère d'irréversibilité) et de l'endroit où ils sont placés (impossibilité de traiter les parties calligraphiées ou scellées). Les auréoles d'humidité disparaitront avec un traitement adéquat. Il serait souhaitable qu'après restauration, l'ordre des feuillets soit rétabli, et que le damas de soie, indicatif de l'historique de l'oeuvre, soit restauré également et replacé autour des oeuvres, avant de reformer l'album identique. L'album sera fortement valorisé par une restauration adéquate, visant à diminuer la présence des taches de microorganismes, incluant un remontage en format d'album identique à l'original. Établi le 10 mai 2012 CONDITION REPORT - QIANLONG ALBUMby Camille SCHMITT Asian Art Silk and Paper Conservation and Restoration, approved by French National Museums (Musée Cernuschi, Musée Guimet...) Painting technique and mount: The figures are painted in a conventional technique using mineral pigments (azurite, malachite, cinnabar and white hefen), plants (indigo, safflower, gamboge) and ink. They are painted on silk. The mount is characteristic of a Qianlong imperial achievement, particularly with the use of silk damask, with stylized phoenix motifs. General condition: The flat top cover, broken in two, is engraved with the title. The album is partially dismantled but seems complete. Some double sheets are always connected to each other forming three large ensembles. Some others are detached from each other. The current order may not be the original one. Numbers, present on the reverse of each sheet, can help to restore the original order at the time of restoration. The general condition is good for some sheets. Thirty of them have various damages. It seems likely that the album has suffered from humidity when stored. This generated several types of bacterias and molds, green (fuzzy and scattered), white, red spots (mold characteristics of the local alteration of the adhesive), black stains and localized small white halos. Mishandling could have caused breakage of some sheets at the fold. Restoration and reassembly: The album will be restored, with stabilization of the growth of microorganisms. Some stains are irreversible (especially the reds), but can at least be reduced more or less depending on the recovery time (time of impregnation affects its character of irreversibility) and where they are placed (on calligraphy). The humidity halos will disappear with proper treatment. The order of pages can be restored, and the silk damask, testimony of the history of the album, will be restored and placed around the works, before reforming the original album. The album will be highly valued by adequate restoration. The aim is to reduce the presence of stains, and put back all pages in its original mounting. May 10th, 2012
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue